A A

Les expos du
Corps de garde

Le Corps de garde

Rue des Glénan
29120 Combrit Sainte-Marine
Tél. 02 98 51 94 40
Mail : abri.marin@combrit-saintemarine.fr

Entrée libre

Tarifs de location

  • de juin à septembre : 150 € la semaine

Situé à la pointe de Combrit, le Corps de garde a été édifié au XVIIIe siècle par Vauban pour défendre le territoire. Aujourd’hui réhabilité, le Corps de garde, appelé également Ti Napoléon, accueille des expositions de petits formats de juin à septembre.

En ce moment

Exposition de Josette Gouello

:
13/08/2020 - 19/08/2020

Exposition de Jean-Pierre Lorence

:
20/08/2020 - 26/08/2020

Au 17ème siècle, à la demande de Louis XIV, régulièrement en guerre avec ses voisins européens, Vauban fait édifier la « Ceinture de Fer », ensemble de constructions devant rendre infranchissables les frontières du Royaume de France face à ses ennemis.

Malgré ces places fortes, les Anglais réussissent à débarquer sur les côtes françaises. La décision est alors prise de renforcer le maillage défensif existant par la création de batteries côtières et l’implantation de corps de garde le long du littoral.

La batterie côtière de Sainte-Marine est édifiée au 18ème siècle. L’élément principal de cette défense est la batterie de trois canons, disposés face à la mer, protégés par un talus de terre et de bois. Leurs tirs, croisés avec les défenses de Bénodet et de l’Ile-Tudy, permettaient de défendre une large zone d’un éventuel débarquement ennemi. Les canons avaient une précision de 600 mètres et pouvaient tirer 3 coups par minute.

En temps de guerre, le corps de garde pouvait loger les sept hommes et le caporal chef nécessaires à l’entretien et à l’usage de ces canons. Ils avaient également la responsabilité d’un mât, implanté plus dans les terres, qui permettait, grâce à des pavillons et des feux, de signaler les déplacements ennemis.

En 2011, la Commune a réalisé le réaménagement du site. Autour du Corps de Garde, le terrain qui servait de parking a été revégétalisé et les talus ont été remontés. Le bâtiment a été restauré et un partenariat avec la ville de Quimper a permis de replacer la batterie de canons à son emplacement d’origine.

Le Corps de Garde est aujourd’hui proposé à la location de juin à septembre pour des expositions d’œuvres de petit format.