A A

Les actions mises
en place

Communauté de Communes du Pays Bigouden Sud

« Pôle littoral et biodiversité »
17 rue Raymonde Folgoas-Guillou
29 120 Pont-l’Abbé
Tél. 02 98 87 83 20
Site
Facebook

Le bassin à risque de Combrit Ile Tudy est encadré par deux structures de protection : le cordon dunaire du Treustel à Combrit Sainte-Marine et la digue de Kermor à l’Ile-Tudy.

Document réalisé par le SIVOM Combrit Ile-Tudy – Décembre 2016

Le cordon dunaire

Le cordon dunaire est un élément essentiel dans la formation de tout l’ensemble du Polder de Combrit. La dune est fragile et instable. Elle se modifie sous l’action conjuguée des vents et des courants marins qui peuvent soit apporter du sable soit le reprendre. La violence des tempêtes et les assauts des vagues peuvent rompre la continuité de la dune.
La liste des agressions subies depuis le XVIIe siècle sur les 4,2 km de sable est longue. Ce sont les nombreux travaux de colmatage et de renforcement qui ont permis le maintien artificiel du cordon.

La gestion du site

En 1978 naît le « Syndicat mixte de la base littorale de nature et de loisirs de Combrit Ile-Tudy »  Les objectifs de la structure sont alors de :
– préserver le littoral sur Combrit
– défendre le cordon dunaire
– interdire de passage hors accès autorisés, interdire le camping et le stationnement sauvages
– développer une agriculture raisonnable
– créer une zone verte
– valoriser le patrimoine du secteur

Plus tard, la gestion du site est transférée au SIVOM Combrit Ile-Tudy.

En 2011, un Programme d’Action et de Prévention des Inondations (PAPI) porté par le SIVOM Combrit Ile Tudy a été mis en place pour protéger le polder de Combrit Ile-Tudy contre les submersions marines. Plus de 400 habitations sont potentiellement impactées en cas de brèche dans le cordon dunaire. Ce programme a été instauré suite à la tempête Xynthia de 2010 ayant entraîné la mort d’une trentaine de personnes. Trois secteurs à risque sont alors identifiés par le préfet du Finistère : Ile de Sein, Guisseny et Combrit Ile-Tudy.

Document réalisé par le SIVOM Combrit Ile-Tudy – Décembre 2016

Dans le cadre du transfert de la compétence Gemapi (Gestion des Milieux Aquatiques et Prévention des Inondations) le 1er janvier 2018, la compétence « Défense contre les inondations et contre la mer » a été récupérée par la Communauté de Communes du Pays Bigouden Sud. L’EPCI porte donc le PAPI Combrit Ile-Tudy jusqu’à son terme, soit au 31 décembre 2018.

En 2019, le PAPI d’intention Littoral Sud-Finistère (porté conjointement par la CCPBS, la Communauté de Communes du Pays Fouesnantais et Concarneau – Communauté Agglomération) définira une stratégie générale de lutte contre les submersions sur les différents bassins à risques, de Penmarc’h à Concarneau.

Les actions

Que ce soit par les particuliers ou par les collectivités, des actions de confortement et de protection du cordon dunaire sont mises en place depuis de nombreuses années.

Certains se souviennent qu’en 1927, suite à une tempête, des sacs de sables et des fagots ont été déposés sur la dune par les habitants pour colmater les brèches.

Dans les années 60 puis au cours des années 1970, des cyprès, des pins de Thunberg, des saules de dunes, des tamaris et des haies d’Atriplex sont plantés.

Il s’avère que ces résineux ne sont pas du tout adapté au contexte local et sensibilisent le cordon dunaire. Au fil des années, il a donc été nécessaire de les couper à ras pour permettre aux engins d’accéder à la zone pour les opérations de confortement. Une réhausse et un élargissement du cordon dunaire a été réalisé, conformément aux préconisations du bureau d’étude mandaté par le SIVOM Combrit Ile-Tudy.

En novembre 2017, des résineux ont été coupés à ras.

Les blockhaus (casemates), datant de la Seconde Guerre Mondiale, présents sur le cordon dunaire ont également été évacués. Ils favorisaient la concentration des houles, un phénomène d’érosion se réalisait sur le cordon dunaire autour de l’ouvrage.

En novembre 2017, le dernier blockhaus de la plage du Treustel a été détruit et évacué.

Le secteur de Pen Morvan est alimenté naturellement en sable. Il s’agit d’une zone d’accrétion favorisée par la dérive littorale. Les stocks de sable de cette cellule locale sont utilisés dans le cadre des opérations de confortement dunaire.

Apport de sable en décembre 2017.

Suite aux opérations de confortement du cordon dunaire, des oyats sont régulièrement plantés sur le replat sommital de la dune. L’oyat dispose d’un système racinaire développé parfaitement adapté au milieu dunaire. Il favorise un maintien de la structure générale du cordon.

Document réalisé par le SIVOM Combrit Ile-Tudy – Décembre 2016

Les expérimentations

En parallèle des actions annuelles, des expérimentations sont effectuées pour préserver et protéger le cordon dunaire.

Au milieu des années 80, le procédé Cornic est mis en place. Il s’agit de lutter contre le recul du cordon dunaire et de piéger le sable en réduisant le départ de sédiment lors de la nappe en retrait de la vague.

Au début des années 2000, la méthode du Tri X – 2003 est mise en place. Il s’agit de tendre du géotextile avec des poteaux de bois pour retenir le sable sous forme de marches.