A A

Les « Coups de pouce »
de la commune

Service Enfance-Jeunesse

8 rue Général-de-Gaulle
29120 Combrit Sainte-Marine
Tél. 02 98 56 74 18
Fax : 02 98 56 40 65
Mail : service.enfance@combrit-saintemarine.fr

Horaires d’ouverture du service

Du lundi au vendredi
de 8h30 à 12h et de 14h à 16h30

La municipalité de Combrit Sainte-Marine met en place plusieurs dispositifs en faveur de la jeunesse. Le chèque loisirs collégien, le dispositif « A vos marques ! » et une aide aux séjours linguistiques sont des actions de soutien, d’éducation populaire et de développement personnel.

Le dispositif « Chèque loisirs collégien » a été lancé en 2015. Par ce biais, la municipalité soutient les jeunes collégiens de la commune, âgés de 11 à 15 ans, qui souhaitent suivre une activité sportive, culturelle ou artistique. Le « Chèque loisirs collégien » s’applique à toutes les activités proposées sur la commune. Néanmoins, si une activité choisie n’existe pas à Combrit, le dispositif peut s’appliquer sur une autre commune. Un chèque de 15 € est ainsi versé à la structure. Les chèques loisirs collégiens sont disponibles, chaque année, de fin août jusqu’à fin septembre en mairie et au Forum des associations.

Le dispositif de partenariat « A vos marques ! » est proposé par la municipalité de Combrit Sainte-Marine aux jeunes sportifs de haut niveau domiciliés sur la commune. Ce dispositif apporte un soutien financier de 1500 € par an.
Via ce dispositif, la commune peut ainsi soutenir, chaque année, jusqu’à trois jeunes sportifs de haut niveau inscrits sur les listes ministérielles comme « sportifs de haut niveau » ou « sportif espoir », âgés de 14 à 25 ans.

Télécharger la convention de partenariat

Le dispositif de partenariat

Le dispositif de partenariat « A vos marques ! » est valable un an et peut être renouvelé une fois.

Par la convention de partenariat « A vos marques ! », entre le jeune sportif et la commune, la commune s’engage à :

  • soutenir financièrement le projet du jeune sportif de haut niveau sélectionné, à hauteur de 1500 € pour une année, renouvelable une fois. Elle s’engage aussi à mettre en avant les résultats du jeune via ses supports de communication (bulletin municipal, site internet, afficheur numérique, réseaux sociaux, etc.)

Le jeune sportif s’engage à :

  • promouvoir la commune dans l’ensemble de ses communications
  • apposer le logo de la commune sur son équipement
  • partager son expérience lors d’au moins un événement organisé par la commune de Combrit Sainte-Marine durant l’année du partenariat.

Par ce partenariat, le jeune devient ambassadeur sportif de la commune.

Les conditions d’accès

Pour proposer sa candidature à l’offre de partenariat « A vos marques ! », plusieurs conditions doivent être respectées :

  • pratiquer une discipline reconnue de haut niveau – Plus d’informations
  • être inscrit sur la liste de sportif de haut niveau ou espoir
  • être âgé d’au moins 14 ans et au maximum 25 ans au 31 décembre de la saison sportive en cours
  • être scolarisé ou suivre une formation professionnelle
  • avoir son foyer fiscal de rattachement sur la commune de Combrit Sainte-Marine

Si plus de trois dossiers de candidature répondent aux critères, le partenariat « A vos marques ! » sera conclu prioritairement avec les candidats dont les revenus sont les plus modestes. Le classement sera effectué en tenant compte du quotient familial du foyer fiscal du bénéficiaire.

Les bénéficiaires du dispositif « A vos marques ! »

En août 2017, Gwladys Larzul a signé la première convention de partenariat « A vos marques » avec la commune de Combrit Sainte-Marine. Nageuse de haut niveau, elle s’entraîne depuis 2015 au TOEC de Toulouse. 
Elle vise une participation aux Jeux Olympiques de Tokyo en 2020 et aux Jeux Olympiques de Paris en 2024.

Depuis 2012, la municipalité de Combrit Sainte-Marine apporte un soutien aux collégiens combritois participant à des séjours linguistiques, organisés par leurs établissements scolaires. La participation s’élève à 5€ par élève et par nuitée.
 Pour bénéficier de cette participation, les chefs des établissements scolaires doivent prendre contact avec la municipalité, et non les parents des collégiens.